Passer au contenu principal

Retour d’expérience : l’alternance chez Kernix

L’agence web Kernix a pour valeur d’intégrer et de former des jeunes au monde du digital. C’est pourquoi, l’agence recrute régulièrement des alternants en développement, design, data science et gestion de projet.
Léa et Alexandre, chefs de projet digital junior, racontent leur expérience en tant qu’alternants chez Kernix.

Pourquoi choisir Kernix ?

Nous avons choisi l’agence digitale Kernix pour effectuer notre alternance car les projets et postes proposés concordaient avec nos choix de cursus universitaires et nos écoles de commerce spécialisées dans le digital.

« Ayant effectué une première année d’alternance dans une autre entreprise en tant que développeuse front-end, je souhaitais évoluer en changeant de domaine. Kernix me permettait de me former en tant que cheffe de projet tout en utilisant mes connaissances techniques en développement. » – Léa

« Venant d’un parcours plus axé sur la communication, j’ai souhaité poursuivre mon cursus dans la gestion de projets, dans le but de travailler en équipe et d’appréhender le domaine du digital dans son aspect plus technique tout en travaillant sur des projets variés. » – Alexandre

Intégration en temps de Covid-19

Nous sommes arrivés chez Kernix lors de la pandémie de Covid-19. En effet, être intégré à une équipe alors que le télétravail est en vigueur quasiment toute la semaine peut s’avérer compliqué. Néanmoins, malgré cela, nous avons très bien été accueillis et accompagnés dans nos tâches.

Entourés d’équipes bienveillantes, nous avons été intégrés par trois des chefs de projets qui nous ont accompagnés malgré les mesures en vigueur. Les premiers temps ont surtout été en télétravail avec un jour dans la semaine au sein des locaux, puis, peu à peu l’ensemble du personnel commençait à retrouver le chemin des bureaux de manière plus récurrente.

Pour pallier ce manque de présence au sein de l’agence, des points récurrents avec les chefs de projet référents furent mis en place afin de suivre les alternants tout au long du processus d’intégration sur le suivi des travaux, du ressenti de l’apprenti et sur son travail au sein de l’équipe.

Nous bénéficiions également d’une réunion de partage mise en place toutes les deux semaines où tous les chefs de projets pouvaient se réunir et partager sur des sujets divers et variés, qui pouvaient concerner un projet, une méthode de fonctionnement, ou n’importe quel sujet susceptible d’intéresser ou de mettre en alerte l’équipe.

Montées en compétences

La montée en compétences a été organisée via plusieurs volets pour les alternants arrivants dans l’entreprise. La plupart du temps nous commençions par être introduit par un projet fraîchement commencé ou déjà bien entamé au sein duquel nous devions prendre nos marques. Le nouvel arrivant sur un projet doit avant toute chose prendre connaissance des différents acteurs du projet (développeurs, clients) mais aussi des contraintes techniques : connaissance de la technologie du site, des différents accès, des outils qui sont mis à disposition afin de suivre l’avancement du projet.

La variété des projets sur lesquels nous travaillons est aussi très intéressante. Nous intervenons aussi bien sur des sites e-commerce que sur des outils métiers, des sites vitrines, des applications mobiles et plus encore. Ce grand nombre de projets permet de mettre en exergue certains schémas de fonctionnement selon le type de site et de se familiariser avec des technologies différentes.

La qualité essentielle à entretenir durant la montée en compétence et lorsque l’on découvre un nouveau projet, est la curiosité. Chaque projet est différent et a ses propres spécificités, cependant, plusieurs modes de fonctionnement peuvent être transposables dans d’autres projets.
Il est donc important de s’intéresser à l’ensemble des composants d’un projet afin d’anticiper de possibles problèmes logistiques liés au projet susceptibles de survenir.

Concilier travail en entreprise et travail universitaire

La difficulté principale de l’alternance est, comme son nom l’indique, de savoir alterner entre l’entreprise et les cours. Gérer son emploi du temps, reprendre les projets d’une semaine à l’autre et faire les travaux demandés en école sont des choses qui s’apprennent au fur et à mesure. Concilier vie professionnelle, vie universitaire et vie personnelle peut être compliqué. Chez Kernix, les collaborateurs sont conscients de ce rythme et font le nécessaire pour que la prise de relais et d’information se passe pour le mieux.

Par ailleurs, même si nous ne sommes pas toujours présents, il est quand même nécessaire de prendre sa place et de s’intégrer en entreprise. C’est pourquoi les écoles autorisent exceptionnellement à ce que les alternants participent aux événements d’entreprises lors des temps de cours.

En tant que chef·fe de projet, le fait d’être souvent en cours nous oblige à prendre des dispositions avant notre départ en formation, notamment concernant la planification et le suivi des développeurs.

L’alternance est une très bonne expérience professionnelle qui permet d’accroître considérablement ses compétences et de se familiariser avec le monde de l’entreprise. Le fait d’être en agence et en formation permet essentiellement de mettre en pratique ce que l’on a appris en entreprise directement en formation et inversement. Ce qui est intéressant, c’est que suivant la personne et la formation dans laquelle cette dernière se trouve, l’un des environnements peut être davantage bénéfique que l’autre.

Haut de page
Haut de page